La louve

Clémentine Beauvais, Antoine Déprez

Alice (Histoires comme ça)

Villageois,

L'hiver est rude. Comme d'habitude, vous avez pêché tous les poissons et chassé tous les lapin, les sangliers et les biches, laissant ma meute mourir de faim.

Mais, cette année, vous êtes allés trop loin. Vous avez capturé ma fille unique. J'exige que vous me la rendiez.

Un homme a tué un louveteau pour faire un manteau à sa fille. Mais ce petit loup était la fille de la sorcière Louve. Cette dernière a lancé un sortilège : si dans trois jours, on ne lui rend pas son enfant alors Lucie, la fille du chasseur mourra.
Au village, personne ne sait quoi faire. Mais Roman, aidée de ses deux amis est bien décidée à sauver son Lucy. Elle a une idée : revêtir la peau du louveteau et duper la louve. Pas si facile de tromper une mère et Romane va travailler dur pour peu à peu se rapprocher du loup.


Les illustrations sont superbes dans cet album. On oscille entre les couleurs chaudes de l'intérieur des maisons, du printemps, de la fourrure de la louve et les couleurs froides de l'hiver et de l'orphelinat. Des pages crayonnées font avancer l'histoire plus vite tandis que d'autres en double page sans texte semblent prendre leur temps.
Romane, petite orpheline semble souvent perdue dans des salles ou des paysages immenses. Ce sont les illustrations qui nous font prendre conscience de sa transformation tandis que le texte semble minimiser ces changements.
C'est un album long mais avec beaucoup de dialogues ce qui rend la lecture plus vivante.
L'histoire est très jolie, troublante.

L'album rencontre un vif succès auprès des enfants beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais.

Écrire commentaire

Commentaires : 0