Gipsy

Marie-France Chevron,  Mathilde Magnan

Editions courtes et longues

Je n'emporte rien avec moi que mes rêves et mes souvenirs. Je me nourris de ce que je trouve sur le chemin. Je me nourris aussi de la liberté d'aller et venir où bon me semble. On n'a pas besoin de plus pour vivre bien.

Gipsy est une pie. Toute jeune, elle est tombée du nid et a été recueilli et soigné par Manu. Manu et sa famille vivent dans une roulotte et voyagent. La famille de Manu est devenue celle de Gipsy.

C'est Gipsy la narratrice de ce bel album. Elle décrit l'accueil de la famille et comme elle se sent bien avec eux. Puis elle parle de ses voyages et de sa liberté. Enfin, et c'est la partie la plus intéressante, elle explique le rejet des autres oiseaux qui se méfient d'elle.

Le texte est joli, avec des phrases assez courtes. Il y a une belle complémentarité texte image : la pie expose sa version et les illustrations en montre une autre. Ca retient beaucoup l'intérêt des enfants sur les pages de neige et de plage.

A travers la pie, c'est bien la vie des gens du voyage et l'exclusion dont ils sont victimes dont il s'agit. C'est un sujet rare dans les albums jeunesse et je trouve qu'il est traité ici avec beaucoup de poésie et de nuance.

La fiche Babelio de Marie-France Chevron et le blog de Mathilde Magnan

Écrire commentaire

Commentaires : 0