Frozen

Melissa de La Cruz, Michael Johnston

Albin Michel, 2015

Tous, ils étaient des enfants et des orphelins. Et Slob était le pire de tous, la plus grosse brute de la cour de récréation.

Dans le futur, la terre est plongée dans une ère glaciaire. 

Nat est une marquée. Ça signifie qu'elle a des pouvoirs qu'elle ne maitrise pas très bien mais surtout qu'elle doit se cacher.

Wes est à la tête d'un petit groupe de mercenaire. Il aide les gens à sortir de New Vegas. 

Nat a un espoir : trouver le grand bleu où il fait bon vivre et une voix intérieur l'y pousse. Elle fait appel à Wes pour la faire passer. C'est un long voyage : il faut sortir de New-Vegas, rejoindre la coté en traversant le grand dépotoir puis naviguer sur les eaux polluées. Un voyage long et dangereux...


Je suis vite rentrée dans le roman. Il y a plein de rebondissements, on ne s'ennuie pas. On voit les choses en suivant le point de vue de Nat ou de Wes.

Le roman est écrit à quatre mains et je trouve qu'il a une grande unité. Je ne sais pas comment les auteurs s'y sont pris pour travailler à deux mais c'est réussi.

La première partie du roman, entre dystopie et post-apocalypse, m'a bien plu. Il fait froid dans ce futur, la vie est vraiment difficile et un verre d'eau est un luxe. Il y a des descriptions intéressantes de la nature abîmée, de l'océan qui n'est plus que toxiques et déchets mais aussi des animaux qui réussissent à survivre.

Le roman donne la situation sur l'ensemble du continent. Alors que souvent, les histoires post-apocalyptiques ne parlent que du pays dans lesquels se déroulent l'histoire, on a là, un état du monde en entier. J'ai apprécié.

Petit à petit, ce monde de SF rencontre un monde de fantasy avec un Atlantide et des personnages venus de ce monde et ça aussi ça m'a bien plu.

Mais, il y a un mais, si dans la première partie l'histoire part bien, j'ai trouvé la seconde un peu moins bien, trop rapide.


Je retiens quand même la rencontre de la SF et de la fantasy que j'aime bien et qui est originale.


Proposé par Virginie

Écrire commentaire

Commentaires : 0