Tous les coups sont permis

Les jumeaux Tapper, tome 1

Geoff Rodkey

Nathan, 2016

 Nous sommes, malheureusement, jumeaux. J'ai douze ans. Reese en a six. Oui, je sais, vous vous demandez : "Vraiment ? C'est possible ?".

A la manière d'une journaliste, Claudia, 12 ans, raconte la guerre qu'elle a menée contre son frère jumeau. Parce que son frère a affirmé devant l'école qu'elle était l'auteur du pet dans la cantine, elle a caché dans son cartable un poisson. Tout cela a entraîné une surenchère de ripostes.

Après les événements, Claudia veut prouver qu'elle était bien la victime et surtout qu'elle a gagné mais son frère l’interrompt pour rétablir...

 

Ce roman est une belle surprise ! Il est  très drôle, bien mené.

Claudia donne la parole aux différents protagonistes, discute avec eux, commente dans la marge leur propose. Elle incorpore des captures d'écran des réseaux sociaux, des échanges de texto des parents (qui m'ont vraiment fait rire) des images... Ça donne un rythme au roman, on ne s'ennuie pas une minute.

Il y a toute une galerie de personnages bien décrit de la baby-sitter un peu nunuche à Xander, adolescent bête et méchant en passant par les parents dépassés qui apporte beaucoup au roman. Une mention particulière pour Akash lycéen qui a créé une planète et qui se prend pour dieu tout en gardant beaucoup de recul et d'humour.

Le début de la dispute est tellement futile mais on comprend tout de même que Claudia se soit sentie offensée. On comprend vite l'incompréhension entre le frère et la sœur. Reese ne comprend absolument pas quel est le problème avec ses petites plaisanteries tandis que Claudia met en place des vengeances fines qui tombent à l'eau parce que Reese s'amuse de tout. On met plus de temps et surtout les jumeaux mettent plus de temps à se rendre compte du lien qui les unit. Le dernier chapitre, après la guerre, quand les jumeaux arrivent de nouveaux à communiquer est vraiment plein de tendresse.

Le roman est bien plus subtil que la couverture et son apparence d'une manière générale ne le laisse présager. Entre deux mauvaises blagues, le roman aborde la représentation des adolescents entre eux, la place d'Internet et des réseaux sociaux, les jeux en ligne...

 

 

Consulter le site de Geoff Rodkey (En anglais)

Proposé par Virginie

Écrire commentaire

Commentaires : 0