Un ours sur ma chaise !

Ross Collins

Hachette, 2016

 Assez ! C'est est trop,

il exagère !

Je vais faire une crise de nerfs !

Cet ours m'exaspère !

Y'en a marre !

C'est un vrai cauchemar !

Une petite souris trouve un ours blanc assis sur sa chaise. Comment cet ours est-il arrivé, pourquoi est-il là, ne se rend-il pas compte qu'il est beaucoup trop grand pour la petite chaise de la souris et surtout comment le faire partir ? Autant de questions que se pose la petite souris.

 

Il y a dans cet album, un jeu un peu classique mais intéressant sur la mise en page. La souris est toujours sur la page de gauche avec le texte tandis que l'ours prend toute la page de droite. Il n'y a pas de "décors" mais un fond qui change de couleur à chaque page. L'album joue aussi sur la typographie en mettant en gras les emportements de la souris.

Dès le début, il y a un effet de comique par l'opposition des deux personnages. La souris est petite, très grognon, elle s'agite beaucoup. L'ours est très grand, très souriant et complètement statique. Elle tente de lui faire peur, de l’appâter avec des fruits... Mais rien n'y fait. Plus l'histoire avance et plus la souris s'énerve.

J'ai particulièrement aimé la page où la souris parle de l'ours comme une espèce protégée mais dont elle veut quand même se débarrasser. C'est drôle et ça sonne vrai, il y a presque une dimension politique dans cette page.

D'une manière général, les expressions des deux animaux sont amusante. La souris en fait beaucoup pour montrer son énervement et l'ours est tout mignon avec un petit air bébête.

Le texte sonne bien. Certaines pages riment.

La chute est pleine d'humour avec un beau retournement et on ne l'attend pas.

 

Proposé par Virginie

Écrire commentaire

Commentaires : 0